À l’heure où l’on parle de faire des économies que ce soit d’énergie, d’eau, la question du coût des contrats se pose. Pour autant, la santé de vos salariés reste une priorité et ne peut être négligée. En effet, la protection sociale complémentaire consiste par définition à garantir aux salariés de l’entreprise l’accès à des soins de qualité en limitant les contreparties financières et ainsi lutter contre le renoncement aux soins. Recentrons-nous sur cet objectif et ses répercussions positives.

QUELS LEVIERS PEUT-ON ACTIVER ?

Tout d’abord, des gestes simples peuvent être systématisés. Médicaments génériques, 100% Santé, téléconsultation, (voir ci-après), choix du spécialiste, respect du parcours de soins, … Nous sommes convaincus que la compréhension par les salariés de leur contrat frais de santé conduira à sa meilleure utilisation.

À votre niveau, utilisez-vous tous les services de prévention à votre disposition ? Car un programme de prévention adapté à l’activité de votre entreprise permet sans nul doute de réduire l’approche curative et donc les coûts associés pour tout le système de santé.

Lire Aussi :  Renouvellement des contrats santé et prévoyance

Savez-vous comment soutenir les salariés particulièrement fragiles grâce à des outils tels que l’assistance, l’aide au retour à l’emploi, l’action sociale, …

COMMENT PEUT-ON FAIRE ÉVOLUER LES RÉGIMES ?

D’abord en, intégrant les services mentionnés ci-dessus s’ils s’avèrent pertinents pour votre entreprise. Une volonté d’égalité de traitement entre les salariés peut également être soutenue par un dispositif « ensemble du personnel » qui offre des garanties, qui génère inévitablement une dérive du coût de la santé.

Ces actions sont un point de départ pour permettre de mieux maîtriser nos dépenses de santé, qu’elles soient directes (reste à charge) ou indirectes (cotisations) mais surtout de tenir l’engagement social de l’entreprise vis-à-vis de ses salariés.

Dans le cadre de cette démarche raisonnée de nos dépenses de Santé, voici les 2 premières actions que nous pouvons tous adopter.

Lire Aussi :  Le statut "poly-affiliés"

Pharmacie : évitons le gaspillage !

Demandons aux pharmaciens de nous donner uniquement les boîtes nécessaires à notre bon traitement, et revenir au besoin chercher les compléments.

  • Pensons à regarder dans notre boîte à pharmacie pour soigner des maux bénins.
  • Rapportons nos médicaments périmés ou non utilisés.

Réduisons les remboursements collectifs de la pharmacie et participons à l’enjeu environnemental en agissant de manière responsable !

Le saviez-vous ? 1.5 kg de médicaments non utilisés jetés par habitant et par an en France.

Hôpitaux d’urgence : téléconsultons avant !

Joignons un médecin via le service de Téléconsultation associé à notre contrat Santé collectif, 7j/7, 24h/24 pour donner un 1er diagnostic et nous rassurer.

  • Évitons de nous déplacer aux urgences pour des symptômes bénins. Ainsi, nous participons à les désengorger et réduire les temps d’attente tout en réduisant nos déplacements.
  • Rappelons-nous les gestes barrières en cas d’épidémie : grippe, gastro-entérite, bronchiolite, …

Nous réduisons la part des remboursements des contrats collectifs sur les consultations et actes d’hôpitaux.

Le saviez-vous ? 1 français sur 5 s'est déjà rendu aux urgences parcequ'ils n'ont pas pu avoir de rendez-vous chez un médecin.

Marie DOXIN et Chrystelle LAILLE

Partager sur :