Loi Pacte - Chesneau

Nous vous en parlions dans le Trait d’Union n°13, l’Assemblée Nationale a définitivement adopté le projet de loi PACTE le 11 avril dernier. Voici deux nouveautés introduites sur le périmètre de l’épargne retraite :

AMÉLIORER L’ATTRACTIVITÉ DANS UN CONTEXTE DE MOBILITÉ DES SALARIÉS

La loi PACTE cherche à simplifier les dispositifs d’épargne et en faciliter le transfert via la création d’un PER (Plan Épargne Retraite), un seul compte avec trois compartiments :

Retraite Loi Pacte Versement Volontaire

Retraite Loi Pacte Epargne Salariale

Retraite Loi Pacte Cotisations Employeur
OFFRIR DE MEILLEURES PERSPECTIVES DE RENDEMENT

Sur le socle de l’Epargne Retraite, la gestion pilotée par horizon* devient l’option par défaut, sans choix émis par l’adhérent. Ce mode de gestion automatique permet d’offrir de meilleures perspectives de rendement. Il permet en effet de piloter le niveau de risque en fonction de la durée de l’investissement.

Lire Aussi :  Loi Pacte, Evolution Ambitieuse des Dispositifs D'épargne Retraite

En parallèle, le forfait social allégé à 16 %, au lieu de 20 % actuellement, sera étendu à tous les Plans d’Épargne Retraite. Pour cela, la gestion pilotée doit être investie au moins à 10 % en titres PEA / PME pour financer l’économie réelle française.

 

Chesneau préconise déjà la mise en place de la gestion pilotée sur les nouveaux dispositifs. Nos experts sont à votre disposition pour en discuter :

 

Lire Aussi :  Régime Agirc-Arrco et Protection Sociale Complémentaire
*Gestion pilotée par horizon : l’allocation de l’épargne (cotisation et épargne) est déterminée chaque année en fonction de l’âge de l’adhérent et de la durée restante jusqu’à son départ en retraite.
Partager sur :