Téléconsultation - Chesneau

Depuis le 15 septembre 2018, la téléconsultation médicale est remboursée par la sécurité sociale.  Objectif : apporter une réponse aux nombreux défis de notre système de santé.

La téléconsultation, de plus en plus répandue en France depuis 10 ans, permet de faire face à certains défis liés à l’environnement français :

  • Eviter le déplacement systématique  chez son médecin traitant – dont le cabinet peut se trouver à plusieurs dizaines de kilomètres dans les déserts médicaux,
  • Faciliter pour les personnes âgées le maintien dans leur lieu de vie
  • Eviter de longues heures d’attente pour un simple renouvellement d’ordonnance.
Lire Aussi :  Le rôle d’un courtier en assurance d’entreprise

Chaque français peut donc désormais consulter son médecin par visioconférence, de chez soi ou depuis une Maison de Santé aux conditions suivantes :

  • Avoir plus de 16 ans,
  • Avoir déclaré ce médecin traitant,
  • Que ce dernier connaisse au préalable le parcours de soin et les antécédents médicaux du patient.

 

Les conditions tarifaires et de remboursement restent les mêmes que pour une consultation classique.

Du côté des practiciens

Les praticiens intéressés par la mise en place de ce dispositif doivent quant à eux s’équiper en matériel sécurisé et consacrer une partie de leur journée à la téléconsultation. Deux exigences pour ce nouveau type de consultation : la résolution de l’image doit être d’excellente qualité et la connexion sécurisée, pour assurer la confidentialité de l’échange.

Lire Aussi :  Quelles couvertures pour vos salariés expatriés ?

Autant de moyens mis en place pour faciliter les démarches des patients, éviter certains déplacements et passages aux urgences. Cela demande néanmoins une adaptation technique majeure qui pourrait à court terme freiner l’adoption large de ce nouveau type de consultation.

Partager sur :