iard, des renouvellements pas comme les autres

Les augmentations tarifaires et la baisse des engagements des assureurs annoncées se sont bien concrétisées dans le cadre des renouvellements des contrats fin 2020. Quelles conséquences pour les entreprises ? Quelles perspectives pour l’année à venir ? 

Le bilan des renouvellements au 1er janvier 2021 

Certaines activités telles que l’agroalimentaire, le travail du bois ou encore la literie ont été confrontées à des renouvellements draconiens. Néanmoins, toutes les entreprises ont été touchées par des hausses de cotisations et des modifications de garanties. 

Les contrats Responsabilité Civile des Mandataires Sociaux (RCMS) ont été fortement frappés . Ils connaissent une hausse moyenne des cotisations de 10 % et une baisse des engagements des assureurs.  

Les assureurs « Dommages aux Biens » se sont eux montrés intransigeants. En conséquence, un niveau de prévention/protection élevé est plus que jamais exigé, notamment pour les risques industriels.

Lire Aussi :  L'assurance perte d'emploi des dirigeants

Pour ce qui est des flottes automobiles, la baisse de la sinistralité liée au période de confinement n’a pas permis de redresser la branche qui reste déficitaire. A cet égard, les assureurs ont opté pour des renouvellements tarifaires ciblés.

Il semblerait que seules les assurances de « Responsabilité Civile » ont été épargnées par ce durcissement du marché. 

Quelles perspectives pour les prochains renouvellements ?

Flotte Automobile

L’augmentation des coûts d’un sinistre (hausse des frais d’expertise, hausse du prix des pièces, facturation d’un forfait COVID…) pourrait entrainer une hausse des cotisations. 

Responsabilité des Dirigeants

A ce sujet, les potentiels sinistres liés à la défaillance de nombreuses entreprises en 2021 suite à la crise sanitaire et les éventuelles mises en cause des dirigeants en matière de sécurité des salariés pourraient être source d’un nouveau durcissement du marché.

Lire Aussi :  INTERNATIONAL - FOCUS SUR LES DÉPLACEMENTS PROFESSIONNELS

Dommages aux Biens et Responsabilité Civile.

Ces deux branches devraient connaitre le même sort en 2021 qu’en 2020. 

Cybersécurité

Le manque de recul et la perpétuelle progression de la menace cyber nous privent d’une vision à long terme de l’évolution des garanties proposées par les assureurs. Notre unique certitude porte sur la nécessité de se prémunir contre toute attaque qui pourrait compromettre l’activité d’une entreprise. 

Amélie SAPIN

Partager sur :