L’association Les Entreprises de Télémédecine (LET*) a annoncé fin juin une explosion de 10 à 15 fois du nombre de téléconsultation pendant la période du confinement. Au total, ce sont plus de 600 000 actes de téléconsultation qui ont été réalisés entre janvier et avril 2020 contre 400 000 téléconsultations sur les 18 mois précédents !

Comment expliquer la progression de la télémédecine?

Cette progression brutale de la Télémédecine s’explique par la mise à disposition d’outils adaptés, faciles à utiliser et permettant de limiter la propagation du virus en évitant les contacts humains.

L’étude du LET indique que « 20 % des patients ayant eu recours à une téléconsultation déclarent qu’à défaut, ils se seraient rendus aux urgences ». Les services de téléconsultation ont donc permis de limiter la surcharge des services hospitaliers au moment de l’épidémie.

Lire Aussi :  Modification du calcul des indemnités journalières

Les patients utilisateurs des services de télémédecine des adhérents du LET déclarent à 80 % que « le motif de leur consultation a été résolu grâce à la télémédecine ».

Une tendance qui devrait perdurer

On notera également qu’avec une disponibilité 24h/7j, les plateformes ont permis de réaliser 40 % des téléconsultations le soir et le week-end.

Du côté des médecins, seuls 2 % pratiquaient la téléconsultation avant l’épidémie du COVID 19. Le confinement et les cabinets désertés ont incité les médecins à prendre le temps de s’équiper et de se former à ces nouvelles pratiques.

Les chiffres publiés par l’Assurance Maladie le 8 juin dernier confirment cette transition en précisant qu’un français sur 10 a eu recours aux consultations en ligne depuis le confinement et que 30 % sont prêts à y recourir plus souvent dans le futur.

Lire Aussi :  Coronavirus: Quelles conséquences pour les entreprises ?

Même en situation post-confinement, ces différents indicateurs laissent penser que le développement de l’usage de la Téléconsultation devrait se poursuivre compte tenu d’une expérience réussie tant pour les médecins que pour leurs patients.

Inclure la téléconsultation dans le parcours de soins

Téléconsultation

Cependant, on constate que seuls 70 % des téléconsultations réalisées durant le confinement ont donné lieu à un remboursement car considérées comme hors parcours de soins.

C’est pourquoi, les entreprises du secteur de la Télémédecine militent pour « inscrire l’ensemble des modèles de téléconsultations dans les parcours de soins des patients afin de « pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité Sociale ».

*  LET : Axa Assistance, DeuxièmeAvis, Doctolib, Hellocare, Livi, Mes Docteurs, MédecinDirect…

Julien Morinay

 

Partager sur :