Prendre sa retraite n’est pas une décision définitive : il est possible de continuer à travailler après avoir liquidé ses droits grâce au cumul emploi-retraite. Le point sur ce dispositif et ses conditions.

Le cumul emploi-retraite permet de reprendre une activité professionnelle tout en percevant ses pensions de retraite. Ce cumul peut être « intégral » ou « plafonné ».

Le cumul intégral, suppose d’avoir liquidé toutes ses retraites de base et complémentaires des régimes français et étrangers. Il est possible dès l’âge de l’obtention de la retraite avec un taux plein (à 67 ans pour les générations nées à partir de 1955 ou dès 62 ans si le nombre de trimestres requis est atteint)

Lire Aussi :  Nouveaux partenaires et évènements marquants de 2021

Ces conditions ne sont pas remplies ? En conséquence, on parle de cumul plafonné. Le revenu d’activité perçu est alors plafonné : en cas de dépassement, les pensions de retraite (base et complémentaires) sont écrêtées.

En cumul intégral, la reprise ou poursuite d’activité est possible dès le début de la retraite. En situation de cumul plafonné, il faut attendre 6 mois après la date de retraite pour reprendre une activité chez le dernier employeur. Il est possible toutefois de reprendre immédiatement un emploi chez un nouvel employeur. Quel que soit le cumul, la rémunération versée reste assujettie aux prélèvements sociaux, dont les retraites, mais les cotisations versées pour ces dernières ne sont plus génératrices de droits.

Lire Aussi :  Renouvellement des contrats santé et prévoyance

Notre conseil : avant toute décision, fiabilisez vos droits pour être sûr de la nature du CER qui s’appliquera !

Partager sur :