Chesneau 100% Santé

Donner à tous les français un accès à des soins de qualité entièrement pris en charge d’ici 2021, voilà l’objectif  poursuivi par la réforme « 100% Santé » présentée mi-juin.

Le projet 100% Santé initialement appelé « Reste à charge 0 », a pour objectif d’améliorer l’accès à des soins de qualité et prévenir des situations de renoncement aux soins, dans les  domaines où les restes à charge sont les plus importants :  l’optique, le dentaire et l’audiologie.

LE SOCLE COMMUN AUX TROIS SECTEURS

Après plusieurs mois de négociations et de concertations  entre les différents acteurs de la santé en France (Sécurité  sociale, organismes complémentaires, professionnels de  la santé,…), un accord a été signé dans chacun des trois secteurs concernés autour d’un socle commun :

  • Définir et proposer un panier de soins et d’équipements  de qualité avec des prestations prises en charge à 100 %  par la Sécurité sociale et les organismes complémentaires
  • Préserver la liberté de choix des patients, en proposant  également des soins à tarifs libres et avec des plafonds  de remboursement
  • Au-delà du plan de remboursement des équipements,  le Plan Priorité Prévention étend le nombre d’examens  obligatoires en optique et audiologie chez les enfants de  moins de 16 ans, déjà étendu depuis le 1er janvier 2018  jusqu’à 24 ans pour les soins dentaires.

Les trois secteurs proposent deux types de panier. Un panier 100% Santé, sans reste à charge pour le patient,  un panier à tarifs libres, dont le remboursement par les organismes complémentaires sera plafonné.

100% santé – OPTIQUE

EnFrance,letauxderenoncementauxéquipementsoptiquespourraisonfinancières’élève à10,1%.

Réévaluation de la BRSS des équipements du panier 100% Santé de 4% du coût total à 18%.

 

Pour un équipement de correction d’une myopie modérée (myopie entre -2 et -4 sur chaque œil)

100% santé – DENTAIRE

En France, le taux de renoncement aux soins dentaires pour raison financière s’élevait à 16,8 % en 2014 (enquête EHS-ESPS)

100% sante – AUDIOLOGIE

En France, 3 millions de personnes auraient besoin d’être appareillées, seules 35% le sont réellement.

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus, contactez-nous !

 

Partager sur :